Suivez les Champions

À propos

Histoire 

Les débuts


Les Wanderers d’Ottawa en 1898

L’histoire du baseball professionnel à Ottawa remonte aussi loin que 1898 alors que la ligue Eastern y avait déménagé une franchise au milieu de la saison. Les Wanderers ont quitté Rochester pour venir s’établir dans la capitale, mais ce fut un court séjour. À la fin de la saison, l’équipe a cessé ses opérations, mais ça a quand-même ouvert la porte à la venue d’une autre équipe 14 ans plus tard.

En 1912, les Senators ont évolué dans différentes ligues entre 1912 et 1948. Au début, ils ont même été les champions de ligue de baseball du Canada à leurs 4 premières saisons, défaisant des équipes établies telles les Red Sox de Brantford et les Techumseh de London en Ontario.


Les Athletics d’Ottawa en 1954

Après avoir quitté la ligue canadienne, ils ont évolué dans des ligues amateurs en 1922, 1936, 1939, 1948 et en 1948.

Le baseball professionnel de l’ère moderne est revenu à Ottawa en 1951 quand les Giants (filiale des Giants de New-York) se sont joints à la ligue Internationale, évoluant au parc Landsdowne. En 1952, l’équipe est devenue les Athletics (A’s) filiale des Athletics de Philadelphie. Le seul gérant à avoir œuvré pour plus d’une saison a été Frank Skaff qui est par la suite passé à la barre des Tigers de Détroit de la ligue Américaine. Au cours des 4 saisons à Ottawa, l’équipe n’a jamais eu une fiche supérieure à .500.

Cette franchise est encore en vie aujourd’hui même si elle est déménagée à quelques reprises après le départ des A’s après la saison de 1954. Elle évolue toujours au niveau AAA dans la ligue Internationale c’est le club-école des Yankees de New-York à Scranton/Wilkes Barre en Pennsylvanie et se nomme les Rail Riders depuis la saison 2013.


Le retour dans les années 1990

La ville d’Ottawa a été sans baseball professionnel pendant plus de 50 ans. En 1991, un groupe de gens d’affaires dirigé par Howard Darwin a obtenu une nouvelle franchise dans la ligue Internationale.


Le Stade d’Ottawa en 1995

La construction d’un nouveau stade des plus modernes avec une capacité de 10 332 sièges. Le stade a porté quelques noms; Le Stade d’Ottawa, Jet Form Park, Le stade des Lynx. À l’époque, c’était considéré un des plus beaux stades du baseball mineur professionnel.

A leur première saison, les Lynx ont établi un record d’assistance dans la ligue Internationale en attirant 693 043 spectateurs en 1993, surpassant ainsi une marque établie 47 ans plus tôt par une filiale des Orioles de Baltimore. Les Lynx profitaient de la grande popularité du baseball au Canada en étant d’abord la filiale des Expos de Montréal, mais aussi grâce au fait que les Blue Jays de Toronto venaient de remporter deux titres consécutifs en Série Mondiale.

Avec le retour des Sénateurs de la LNH à l’automne de 1992, c’était une période prospère pour le sport professionnel à Ottawa.

Les Lynx ont remporté leur seul et unique championnat de la ligue Internationale en 1995, en défaisant les Tides de Norfolk par la marque de 4-0 lors du match décisif disputé sous un ciel pluvieux.

Ce championnat marque le moment le plus fort pour une équipe professionnel à Ottawa, tout sport confondus puisqu’aucune n’avait réalisé un tel exploit depuis les Rough Riders qui avaient remporté la coupe Grey en 1976 et qu’aucune équipe n’a récidivé depuis.


Dernier match des Lynx a Ottawa

Après la saison de 1995, les assistances se sont mise à fondre comme la neige au soleil. Avec le départ éminent des Expos, l’équipe a changé d’affiliation, passant à l’organisation des Orioles de Baltimore puis à celle des Phillies de Philadelphie pour sa dernière saison dans la capitale en 2007, après que l’équipe eut été vendue en 2006 à un groupe de la Pennsylvanie qui a finalement déménagé le club à Leghigh Valley en 2008.

Malgré tout, lors du dernier match de 2007, une foule de 7 368 personnes est venue assister au dernier match des Lynx. L’équipe a subi un revers de 8-3 aux mains des Sky-Chiefs de Syracuse. Ironiquement, maintenant appelée simplement les Chiefs, cette franchise est celle qui a pris en charge les anciens Royals (Royaux) de Montréal en 1962 et elle est maintenant la filiale des Nationals de Washington (les anciens Expos de Montréal).


Depuis 2007

Avec le départ des Lynx, on se demandait ce qui adviendrait du stade. La réponse est venue dès la fin de l’année 2007 alors que la ligue Can Am annonça le venue d’une équipe de sa ligue indépendante de baseball professionnel. En février 2008, on dévoila le nom les Rapides qui est ensuite devenu les Rapidz pour faire allusion à l’entreprise qui s’était portée acquéreur de l’équipe, ZIP.ca

Malgré les insuccès de l’équipe sur le terrain, avec une fiche de 31-63, l’équipe a surpassé la moyenne d’assistance des dernières années de Lynx en attirant 2 150 (en moyenne) spectateurs par match dont près de 7 000 lors de la dernière rencontre de la saison. L’équipe misait sur des joueurs locaux, dont le lanceur gaucher ottavien Mike Kusiewicz, qui avait évolué surtout dans l’organisation des Red Sox de Boston à Pawtucket et qui avait représenté le Canada à différents événements internationaux. D’autres lanceurs locaux ont également foulé le monticule en saison régulière soit Tanner Watson, originaire d’Arnprior qui avait été repêché et a évolué dans l’organisation des Mariners de Seattle et Danny Desclouds d’Ottawa.

On croyait en l’avenir et au succès éventuel de cette franchise, mais à la fin de 2008, les propriétaires ont déclaré faillite et à cause d’autres événements fortuits, la ligue n’a pu faire revivre une franchise en 2009, laissant le stade inoccupé pour l;a première fois depuis son inauguration, 17 ans plus tôt.


À une victoire des séries pour les Fat Cats

En 2010, un groupe a acquis les droits pour emmener une franchise de la ligue semi-professionnelle basée essentiellement dans le sud de l’Ontario, la Intercounty Baseball League, qui compte dans ses rangs des équipes ayant une longue tradition telles les Maple Leafs de Toronto et les Red Sox de Brantford. Les Fat Cats ont réussi à obtenir un bail de saison en saison jusqu’en 2012 et ont attiré des foules impressionnantes lors de leur série de championnat en 2011, en 2012, la moyenne d’assistance était très intéressante ce qui a attiré les regards des rangs professionnels.

Grâce à l’organisation Champions for Ottawa Baseball dirigée par David Gourlay, le baseball professionnel est de retour à Ottawa en 2015. L’organisation conclu une entente sur un bail de 10 ans avec une option pour 10 années additionnelles pour la location du stade de la ville d’Ottawa.

Le groupe d’actionnaires est dirigé par le légendaire Miles Wolff, qui est aussi le commissaire de la ligue Can Am et de l’American Association.

En mai 2015, les Champions d’Ottawa ont foulés le terrain écrivant un autre chapitre de l’histoire du baseball professionnel dans la capitale.